La fondatrice, Danielle Bellion

Morceaux de vie…

Je suis née le 12 septembre 1945 à Libourne en Gironde.

Dès l’enfance, un lien très fort m’attire vers la Nature et je me considère comme l’un de ses éléments. Je nage sans avoir appris. A 23 ans, férue de sport et de cheval, je passe le Capes d’éducation physique et sportive, spécialité équitation.

Le 8 août 1969, juste avant ma prise de poste au collège agricole de Thonneins dans le Lot et Garonne, je perds la vue. Il s’en suit des soins à Bordeaux, puis à Lyon. En 3 ans, j’eus 22 opérations chirurgicales, dont les complications ne permirent pas la guérison.

En 1972, je décide de commencer un reclassement professionnel en kinésithérapie à Lyon. Aux vacances scolaires de la Toussaint, ce 27 octobre, je prends l’avion pour rentrer dans ma Gironde natale, sans jamais y arriver ; l’avion s’écrasera en effet près de Noirétable dans le département de la Loire. Je fais partie des rares survivants. Parmi les chocs violents reçus, un sur la greffe de l’œil gauche me fait perdre définitivement la vue.

Avec opiniâtreté, je repris les cours au mois de janvier suivant avec un plâtre, résultant du traitement d’une fracture lombaire opérée. J’obtiens mon diplôme de masseur kinésithérapeute en 1975.

Le 5 janvier 1976, j’entre au Centre Médical de l’Argentière où je ferais toute ma carrière jusqu’en 2005.

Logée dans un premier temps au Centre Médical, j’achète une maison à l’Argentière en 1980. Un mois après, une propriété voisine est à vendre. Faisant confiance à mes perceptions, je décide d’en faire l’acquisition. La première maison est revendue en quelques semaines !

En 1998, je rencontre le docteur Henry Quiquandon, vétérinaire, savant, homéopathe et géobiologue. C’est le début d’une riche Amitié.

A Pâques en 2001, je découvre l’Abbaye de Sylvanès en Aveyron grâce à une émission à la radio. Ressentant immédiatement un lien très fort avec le lieu, je prends l’engagement moral d’y être l’année suivante. Cela se réalise.

Mon ami Henry Quiquandon m’a incité plusieurs fois à l’ouverture d’un lieu de soin. Obéissante après toutes ses tentatives, je lui dicte le plan « inspiré » de ce lieu de soin comprenant une Chapelle, avec sa localisation exacte sur le terrain.

La construction se réalise dès 2003 selon la Tradition ancienne, au nombre d’or, grâce aux calculs de Raymond Montercy.

La Chapelle sera consacrée le 24 juin 2005 par le frère André Gouzes, Dominicain recteur de l’Abbaye de Sylvanès.

Depuis ce moment-là, j’ai reçu en ce lieu, individuellement ou en groupe, des personnes recherchant le calme, la détente, le retrait du quotidien, le recentrage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s